ÉtienneDupuis

/
Baritone
Scroll for more

News

  • 28 February 2022

    Etienne Dupuis returns to the Met Opera appearing in Don Carlos in the original French

    Read full article

Press

  • Simon Boccanegra (Paolo)

    Opera de Paris
    Mar 2024
    • In the major cast, finally, we have the presence of the always competent Étienne Dupuis. Paolo is a dramatically daunting role, but not particularly challenging vocally. Dupuis sang it with ease. Right in the beginning of the prologue, how can we not side with him for a brief moment when he shows his true colors: “Aborriti patrizi, Alle cime ove alberga il vostro orgoglio, Disprezzato plebeo, salire io voglio” (“Abhorred patricians, To the heights where your pride dwells, Despised commoner, I will ascend.”).

    • Avec cette théâtralité, Etienne Dupuis déploie en Paolo Albiani une gamme vocale nourrie et profondément nuancée pour explorer les facettes complexes de son personnage.

    • Etienne Dupuis, qui a en mains toutes les cartes d’un grand Simon, Paolo cynique en attendant, la parole claire et déliée, riche lui aussi d’une large palette d’intentions, trop noble presque pour un rôle de félon qui, tapi dans l’ombre, tire les ficelles de l’intrigue.

  • La reine-garçon (Karl Gustav)

    Montreal
    Feb 2024
    • On a sinon un Comte Karl Gustav (le cousin prétendant de Christine) de luxe avec le baryton Étienne Dupuis, sur lequel on ne peut tarir d’éloges.

    • L’autorité vocale d’Etienne Dupuis sied parfaitement dans un spectacle admirablement tenu par Jean-Marie Zeitouni, richement servi par l’OSM et un cadre visuel sobre et juste, tout de grisaille froide, en phase avec le mal-être de Christine, et qui s’irradie de bleu quand elle tombe amoureuse et de dorures et de lumière quand, in fine, elle fait le pari de la liberté.

  • Rigoletto (Rigoletto)

    Teatro Real Madrid
    Dec 2023
    • Certo, il Rigoletto interpretato dal magnifico baritono canadese Étienne Dupuis ha un’intensità drammatica difficile da eguagliare e in cui mette in mostra un apparato vocale capace di portarti all’emozione più autentica e primordiale. Un vero maestro sul palco. Un Rigoletto difficile da confrontare con gli altri e, soprattutto, difficile da dimenticare.

    • Étienne Dupuis (en alternance avec Ludovic Tézier et Quinn Kelsey) se montre très crédible dans le rôle-titre. À une belle présence scénique et un jeu travaillé (avec une entrée remarquée, en corset et costume à plumes !) s’ajoute une voix au médium de velours, capable de grandes modulations en intention et en émotion qui traduisent (dans la mesure du possible par la mise en scène) les tumultes intérieurs du personnage. On apprécie en particulier une grande élégance de phrasé, dans un « naturel » du discours où la voix jamais ne semble en difficulté.

    • Con tal bagaje brindó un Rigoletto soberbiamente cantado y oportunamente matizado. Fue, de hecho, el mejor del terceto.

  • La forza del destino (Don Carlo di Vargas)

    Royal Opera House
    Sep 2023 - Oct 2023
    • The third key role is Carlo, brother to Leonora and frenemy of Alvaro, magnificently sung by the French-Canadian baritone Étienne Dupuis (who, with long hair and beard, bore an uncanny resemblance to Verdi himself).

    • Dupuis has a phenomenally powerful, dark voice that is the perfect vocal foil to Jagde’s tenor, and their scenes together (it’s fair to say they have beef) were of the highest Verdian standard.

    • Both, however, ultimately yield pride of place to Etienne Dupuis, who gives the evening’s great performance as Carlo, a beautifully realised portrait of a man in the grip of an unswerving obsession, sung and acted with often breathtaking subtlety and always keeping us on the right side of empathy.

  • Les pecheurs de perles (Zurga)

    Opernhaus Zurich
    Jun 2023 - Jul 2023
    • Étienne Dupuis was Zurga, the captain of the ship in this production. He gave a very good portrayal of the conflicted character, and managed to convey all the emotions: his jealous rage, his love for Leïla, his tenderness towards Nadir, the friend of his youth, and, in the end, his sacrifice to allow a happy ending for the two lovers. Dupuis' baritone was powerful and elegant, supported by an excellent technique and helped by his native French.

    • Etienne Dupuis ist mit charakteristisch dunkel-herbem, höhensicherem und agilem Bariton ein rundum befriedigender Zurga, der an diesem Abend klar aus dem Quartett der Solisten heraussticht.

  • Il trovatore (Count di Luna)

    Opera de Paris
    Jan 2023 - Feb 2023
    • Étienne Dupuis’ Luna was characterized as an entitled and abusive commandant. Dupuis performed the role well, but also brought a youthfulness to the character that garnered unexpected sympathy for him. In the end, one might find oneself craving his redemption, even though Luna is almost as psychologically shallow as Manrico. Vocally, Dupuis’ voice very much suits the part well. His baritone sounds extremely natural, and his Italian is well-pronounced (vowels and consonants).

    • Depuis quelques années (voir le récent Hérodiade), Étienne Dupuis ne cesse de nous surprendre en osant aborder des rôles de plus en plus hardis ; en osant… et en réussissant ! Le Comte de Luna est l’un de ces personnages mûs par la vengeance ; un être libidineux en qui il est difficile de trouver quelle part d’humanité pourrait parvenir à en contrebalancer sa face odieuse. Pourtant, ce qui fait de Dupuis le chanteur le plus étonnant de cette reprise, c’est qu’il réussit à insuffler à Luna une part de distinction, voire d’ambiguïté… qui nous conduirait presque à nous demander pourquoi Leonora ne cède pas à ses abjectes avances… Au-delà de la plaisanterie, le baryton, en se servant de ses qualités vocales et d’un très beau legato associée à une présence ravageuse, voire à une séduction équivoque du personnage, donne à Luna une profondeur tout à fait inattendue. Du reste, son air « Il balen del suo sorriso… » sera l’un des grands moments de la soirée.

    • Nous l’avons rarement entendu si assuré dans son interprétation : son air de l’acte II révèle un legato prodigieux, le haut du registre sonne très naturel et la cabalette est tout particulièrement aisée.